Castel de Challiers

Demeure et terres de Fabien, Noeline, Jonas, Albine et Emery de la Fléchère Marigny
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Mer 22 Avr - 12:15

Domaine de Challiers, chambre de Fabien et Noeline, au matin

Presque deux semaines qu’elle s’était réfugiée au petit castel de Challiers. D’humeur fracassante, Noeline boudait dans son lit.
Combien de temps allait elle encore devoir patienter, elle qui aimait que les choses avancent, elle était servie.
Elle s’occupait tout de même de la mairie par pigeons et par mandats, il fallait
que la ville soit gérée quoiqu’il lui en coûte.

Alors que chaque pas devenait une épreuve, que chaque marche était trop haute, que toutes ses robes étaient trop serrées, elle se sentait comme une barrique de vin prête à rouler.
Non pas qu’elle n’était pas ravie de sa maternité toute proche mais les jours traînaient et elle supportait mal son alourdissement.

Fabien n’était déjà plus auprès d’elle, il avait fort à faire avec la mise en place du nouveau conseil ducal auquel il participerait.
Elle savait cependant qu’il ne devait pas être très loin, sans doute dans son bureau ou dans la bibliothèque.
Il était à l’affût mais elle occupait une large part du lit, il ne devait pas véritablement se reposer la nuit.

Posant un pied par terre, elle chercha ses chausses et ronchonna car l’unes d’elles avait glissé sous le lit, encore une difficulté …
Un pincement lui laboura le bas du ventre arrachant un petit cri et un grincement de dent à la future maman.
Prenant une large respiration, elle se redressa et enfila une grande cape au dessus de ses vêtements de nuit.

L’alerte passa et elle se résigna, l’héritier de la Fléchère Marigny n’était pas pressé semblait il, comment était ce possible avec de tels parents.[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Jeu 23 Avr - 16:53

Fabien74 a écrit:
Challiers, la bibliothèque:

Rhaaa! Comment était-ce possible de se concentrer!
On ne peut pas travailler dans cette maison!


Fabien était à la bibliothèque du Château, à potasser le Codex. Il fallait qu'il s'en réimprègne, puisqu'il avait été nommé Juge du Bourbonnais-Auvergne, par le nouveau Duc Lanfeust. Certes il avait été Procureur il y avait de cela quelques temps, mais deux mois avaient suffi à lui faire oublier beaucoup de choses.

La grande bibliothèque se trouvait justement sous leur chambre, à Noeline et à lui. Et depuis l'aube, où Fabien était sorti des couvertures pour étudier, ce n'était que geignements, bruits sourds et cris de douleur. Mais que faisait Léontine! La vieille bique se faisait attendre pour tenter de soulager sa maîtresse, et Fanchon devait encore paresser sur son matelas de paille, la bonne à rien. Ah ça le maigre plancher soutenu par les épaisses poutres de chêne ne suffisait pas à assourdir le boucan que sa femme faisait.

Après plusieurs tentatives totalement infructueuses, il décida de se rendre à son chevet, car si Noeline se retrouvait dans cet état là, c'était en grande partie de sa responsabilité, et il se devait d'être présent, même un peu. Repoussant les lourds ouvrages qui recouvraient la table de travail, il sécha sa plume et sortit de la bibliothèque pour enfin monter quatre à quatre les marches de l'escalier qui conduisait à la chambre seigneuriale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Jeu 23 Avr - 16:55

--La_leontine a écrit:
Challiers, dans la cuisine


Des pas précipités dans l’escalier firent prêter attention à la vieille servante. Elle devait préparer le repas pour ses maîtres, le petit matin était déjà passé depuis longtemps et elle était en retard.
Fallait dire, que Gaspard son mari s’arrangeait toujours pour disparaître quand on avait besoin de ses services, ce vieux bougre d’âne était rusé et fainéant, une vraie plaie.

Leur seigneur se rendait à l’étage auprès de sa femme qui gesticulait depuis un long moment.
Leontine ne savait que faire, elle sentait le regard agacé de Fabien chaque fois que sa femme poussait un de ses petits cris de douleur.
Mais elle n’y connaissait rien en enfantements, et puis ça passerait bien de toutes façons …elles étaient toutes pareilles ces femmes à vouloir des enfants et ensuite à crier parce qu’il fallait les mettre au monde.

La Fanchon, petite drôlette et protégée de Noeline se cachait elle aussi, décidément, il n’y avait personne dans cette maison, personne pour travailler surtout.
Un tas de bons à rien, les maîtres étaient trop bons, ils laissaient faire.

Poussée par un instinct primaire, Leontine remit une marmite d’eau chaude à la crémaillère tout en marmonant et sortit dans la cour se dirigeant vers la lingerie, fallait qu’elle se tienne prête.
La maîtresse quand elle serait dans les douleurs exigerait certainement que tout soit prêt pour l’enfant et serait sûrement peu aimable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Ven 24 Avr - 8:40

Noeline a écrit:
Challiers, chambre à coucher, un cran au dessus

Au moment de s’engager dans l’escalier, une douleur plus vive se fit sentir lui broyant les reins et le ventre.
Humphhh ! grimaces et soupirs. Puis un autre pincement encore plus violent, la cloua sur place.
Cette fois ci, elle renonçait. Le lit était là ouvert et encore chaud, elle s’y glissa pensant trouver l’apaisement.

Elle était de fort méchante humeur mais se garda de le montrer même si elle eut du mal à refreiner un regard noir et peu engageant à son époux venu lui rendre visite.
Elle sourit cependant heureuse qu’il se soucie de son état.

Ah Fab te voici, je vais garder la chambre aujourd’hui, je pense avoir du mal à me mouvoir et j’ai une vilaine douleur dans le bas du dos mais …arghhhh !!! Par Aristote !
Elle se mordit la lèvre inférieure, non c’est passé ça va, je vais donc … profonde inspiration … rester couchée.
Ahhh non j’étais mieux assise, tu pourrais m’aider et me caler avec les coussins ?

Une autre secousse ravagea son bas ventre, elle agrippa la main de son compagnon et serra …fort, des gouttes de sueurs perlèrent sur son front et Fabien fit une grimace en essayant de dégager sa main malmenée.

Non c’est mieux si je suis allongée, il faut pousser ces coussins, mais ça ne va jamais se calmer cette douleur ?. c’est comme une onde qui monte et se meurt et recommence … hummpgggh.
Nan je vais me lever, c’était plus confortable
…. Elle vit la tête désabusée de Fabien.
Mais ça allait se calmer forcement, on ne pouvait tolérer une telle souffrance bien longtemps, une petite crise passagère, c’est tout !

Et ça continuait, gagnant en vigueur, chaque crispation devenait plus vive, plus proche encore.

Fab, il faut trouver Leontine et faire chercher Parcxino, j’ai bien peur de ne pas passer la journée, fait vite s’il te plait, j’ai besoin que Leontine vienne maintenant.
Debout, assise, couchée, rien ne va … Fab ? attend ça se calme … reste.

J’ai soif
… elle fit un pâle sourire, et puis … j’ai chaud … et …. Fabien… oh non …, fait prévenir Parcx ça reprend …. Tu pourrais ouvrir une fenêtre en passant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Ven 24 Avr - 8:40

Fabien74 a écrit:
Challiers, la chambre du couple:

Raaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah

Et assomée ça va?

Bon sang, Noeline n'avait jamais été aussi pénible qu'enceinte! Légèrement excédé, Fabien passa sous silence sa main meurtrie, et dit:


Mon amour, cramponne-toi, tout cela est bientôt terminé. Oui, ce calvaire est bientôt terminé...

Dans l'instant il ne savait plus si il parlait pour son épouse ou pour lui même.

Leontine? Parxc? Oui oui je te les appelle, ne t'en fais pas.

En effet, il valait mieux que Noeline soit assistée de jour comme de nuit, et aussi souvent que possible. Pour le moment Léontine était la seule femme disponible, et resterait donc au chevet de Noeline. Fanchon pourrait la relayer pour les tâches ménagères.

Il s'éloigna un instant de son épouse, et alla prendre place sur le secrétaire, au dessus duquel il coucha ces mots sur deux parchemins:


Citation :
Chère Parxc,

Comment vas-tu?
Comme tu le sais sans doute, Noeline et moi attendons un heureux évènement...
Mais il se trouve que cet heureux évènement est sur le point de pointer le bout de son nez, si j'ose dire. Nous serions honorés si tu acceptais de prendre cette affaire en charge. Pour tout t'avouer je ne souhaite pas assister à un tel spectacle, et notre vieille domestique n'a plus sa précision, ni sa patience d'antan. Je selle sur l'heure mon cheval et je viens te chercher à Aurillac.

A très bientôt,

Fab

Citation :
Francine,

Je t'annonce que tu vas devoir bientôt prendre des vacances. A Challiers, pour être plus précis. En effet Noeline va bientôt mettre mon héritier au monde, et nous aurons besoin de tous les talents disponibles. Comme je sais que tu es une experte en farcissement de canards, je souhaiterais que tu sois présente. Certes ce n'est pas exactement le même procédé, mais tu pourras assister Parxc. Prépare ton baluchon, j'arriverai à Aurillac sous peu.

Fabien,
Diacre d'Aurillac.

Il reposa la plume d'oie, pour la faire sécher, puis retourna au chevet de sa belle. Il lui prit tendrement la main, s'efforçant d'afficher un sourire neutre de toute inquiétude et de s'imaginer la Noeline belle et radieuse du jour de leurs noces, face à la Noeline pâle, transpirant toute l'eau de son corps et le ventre plus rebondi que le postérieur de Léontine qui gisait échouée sur le rivage formé par les rebords des couvertures.

La fenêtre? Oui bien sûr attend.

Il se dirigea vers la fenêtre pour l'ouvrir en grand puis dit à sa femme:

Noeline, je vais devoir me rendre à Aurillac pour aller chercher Parcx et Francine, quoi que tu me dise, ton état devient plus qu'avançé, et il se pourrait que tu voies très bientôt le bout du tunnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Ven 24 Avr - 20:05

--La_Leontine a écrit:
Le gamin arriva à toutes jambes vers Leontine, elle venait juste de ressortir de la lingerie avec une panière de linge propre sous le bras.

Il fit une glissade dans les graviers faisant voler les petits cailloux dans les pieds de la servante.

Gredin, vil …. Elle vit son air paniqué, pour une fois, il avait l’air de ne pas chercher à l’énerver.

M’sieur Fabien, il te cherche partout Leontine ! Avance tu es demandée au chevet de Dame Noeline, elle va avoir son enfant qu’il a dit !
‘pêche toi elle te réclame depuis un moment
!

Rhaaa, j’vous jure ! j’me hâte depuis ce matin moué, c’est que Gaspard à disparu en plus, le bougre.

Elle lui emboita le pas alors qu’elle reçu des gouttes et hurla de rage lorsqu’elle comprit que le garnement l’arrosait avec l’eau du baquet des volailles dans la cour.

Vindiou ! tu perds rien pour attendre sacrebleu !!! Je te rosserai !!

Déjà, les rires du jeune garçon se perdaient dans le jardin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Ven 24 Avr - 20:06

Noeline a écrit:
Mêmes lieux, mêmes états

Des heures que Fabien était partit vers Aurillac, elle aimait à penser, à bride abattue !
Gardant la chambre, elle avait vu arriver Leontine toute essoufflée, la pauvre femme semblait dépassée tout bonnement.

Les contractions matinales s’étaient légèrement adoucies et Noeline avait retrouvé un peu de son calme. Les assauts reprenaient parfois mais elle avait réussit grâce à l’aide de sa servante à trouver une position qui l’avait soulagée.
Leontine lui avait glissé deux coussins moelleux sous les reins et ainsi allongée, elle reprenait son souffle.

La bonne s’était installée dans un coin de la pièce et écoutait les paroles incessantes de sa maîtresse.

Tu sais, je me demande quand ils vont arriver, je serais plus tranquille avec Parcxino, elle au moins elle sait mettre au monde les enfants … imagine, l’enfant arriverai là maintenant, tu ferais quoi ?
Tu as pensé à ça Leontine ? et bla bla bla et bla bla bla


Leontine ne répondait pas, elle aussi priait sans doute pour que Fabien revienne vite, très vite … l’humeur de Noeline était grandiose, elle n’avait jamais encore assisté à telle exagération.

Quel culot, elle avait de dire ça, elle au moins, elle était là avec elle.

Leontine !!! Grand dieu ! il se passe quelque chose, j’ai sentit comme une …. Elle se redressa aussi prestement que possible …. Fait quelque chose ! va chercher des linges ! vite !
Elle tenta de sortir de sa couche, il était temps, elle se retrouva plantée à coté du lit, les jupons mouillés, une nouvelle déchirure lui transperçant le ventre.

Leontine avait à peine quitté la pièce que déjà, elle la rappelait.

Leontiiiiiine !!!!!!!! Je suis coincééééééeeeeeee ! Ne me laisse pas ainsi !

Faudrait savoir, je vais devenir chèvre, marmonna t’elle entre ses dents mais revenant sur ses pas, j’ai passé l’âge de ses baguenauderies !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Lun 27 Avr - 19:31

Taniet a écrit:
[rp]Chez Tani, 39 rue de la forêt[/rp]

Tani s'ennuyait chez elle... Depuis que Cos était malade, elle n'avait plus goût à rien. Rien ne semblait réellement le soulager et cela l'inquiétait fortement. Et maintenant, il avait décidé d'aller se reposer chez les moines et voir si leur connaissance des herbes médicinales ne l'aiderait pas plus... Elle avait une grosse sensation de déjà-vu... Mais elle ne voulait pas croire qu'il lui arriverait la même chose. Elle voulait et devait se sortir cette idée de la tête!

Mais c'était indéniable, depuis quelques temps, elle n'avait plus goût à rien et n'avait envie de rien. Elle n'allait plus trop en tav et se rendait quasiment plus à la mairie et à son bureau de conseillère au verger. C'était même à peine si elle allait acheter les fruits des contractants mirabelle sur le marché...

Elle poussa un gros soupir en se disant qu'elle ne pouvait laisser sa vie se vider ainsi...

D'un coup, elle se dit que tout cela avait fait qu'elle n'avait pas vu sa marraine, Noe, depuis longtemps. Elle savait qu'elle était enceinte, et elle se demanda même à quel terme elle en était. L'accouchement devrait se faire bientôt d'après elle... Des rumeurs avait même couru jusqu'à elle... Rumeurs qui disaient que Noe et Fab avaient quitté Auri pour leur domaine de Challiers... Elle se dit qu'il serait peut-être une bonne idée qu'elle aille la voir.

Elle prépara donc son Rupee qui n'avait donc pas galopé depuis un moment aussi! Alors qu'elle commençait à le seller, il semblait tout content. Il se doutait qu'il irait faire une ballade. Le pauvre devait avoir envie de se dégourdir les pattes aussi!

Elle monta sur son cheval et prit donc la route vers chez ses amis.


[rp]Domaine de Challiers[/rp]

Tani arrivait en vue du domaine, une propriété magnifique. Elle ne s'étonna pas que Noe eut préféré venir se reposer ici... et pourquoi pas, mettre au monde l'héritier ici. Elle se mit à sourire et se rapprocha de l'entrée. Elle descendit de cheval et attacha Rupee à un arbre avant de s'approcher de la grande porte d'entrée. Elle sonna la cloche quelques petits coups et attendit qu'on vienne lui ouvrir... Avant d'entendre d'une fenêtre un peu plus éloignée:

Noeline a écrit:
Leontiiiiiine !!!!!!!! Je suis coincééééééeeeeeee ! Ne me laisse pas ainsi !

Shocked Shocked Shocked

Elle reconnut la voix de Noe... et se demanda ce qui pouvait se passer. Son coeur fit un bond énorme dans sa poitrine... Elle se dit:

Et si c'était le moment? Suis-je donc si "en retard" ?????

Le temps avait filé à une vitesse!!!! Elle ne s'était pas rendue compte qu'il s'était passé tant de mois depuis qu'elle avait appris à Noe qu'elle était enceinte. Elle commençait même à s'en vouloir d'avoir pris si peu de nouvelles de son amie tout ce temps.

Elle se mit à faire retentir la petite cloche de façon frénétique... Espérant qu'on vienne lui ouvrir vite, et qu'elle puisse aller voir son amie très vite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Lun 27 Avr - 19:31

--La_jeune_Fanchon a écrit:
Challiers, cour du Chateau

Elle courait après les poules s’amusant à les faire voleter dans la cour lorsqu’elle vit une jeune dame arriver au grand gallot.
Fanchon s’ennuyait ferme, elle venait souvent au château pour aider car la vie au village était bien moins plaisante.
Ici au moins, elle était bien nourrie et Noeline l’appréciait bien, lui apprenant les travaux de broderies et elle avait même commencé à lui montrer les lettres.
Un jour c’est sûr, elle saurait lire.
Mais aujourd’hui, il semblait y avoir du nouveau, la jeune mairesse ne se montrait pas.

La jeune femme fit tinter la cloche à la porte d’entrée attendant toujours mais personne ne vint ouvrir, Fanchon s’approcha donc et lui demanda la raison de sa présence au Domaine.

Lorsque la dénommée Taniet eut expliqué qu’elle venait rendre visite à Noeline sur le point de mettre son enfant au monde, Fanchon n’hésita plus, elle savait Fabien partit chercher de l’aide à Aurillac mais toujours pas revenu. L’urgence se faisait sentir si on tenait compte des éclats de voix qui passaient par la fenêtre.
Elle fit entrer la visiteuse et l’emmena au chevet de Noeline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Lun 27 Avr - 19:32

Noeline a écrit:
Challiers, chambre du couple


Leontine l'avait aidée à se remettre au lit avec une tenue plus fraiche et elle s'était recalée dans les oreillers.
Les douleurs étaient de nouveau plus fortes et Noeline commençait à trouver le temps long de voir arriver Parcx.
La jeune femme saurait que faire, que dire, elle était sage femme depuis suffisamment de temps, des enfants, elle en avait vu arriver tant.

Lorsque Fanchon passa son minois par la porte, elle lui sourit heureuse de voir la toute jeune fille toujours gaie et active. Elle avait l'air inquiète toutefois. Elle s'effaça et laissa entrer Taniet.

Oh !!! Tani !! Bonne idée que ta présence ici !
Entres donc, tu vois comme je suis pitoyable aujourd'hui, je pense que l'enfant arrive et Fab n'est toujours pas rentré avec Parcx, il me tardait de voir du monde.


Son amie se pencha pour l'embrasser et elle restèrent un instant serrées l'une contre l'autre. Une contraction fit se tendre Noeline qui repoussa involontaire sa filleule.

Pardonne moi je commence à ne plus supporter ces assauts incessants ... je ne pensais pas que c'était autant douloureux de donner la vie.
Merci d'être venue cela me rassure de te savoir pres de moi.

Fanchon s'il te plait tu nous apportes à boire ? Je meure de soif depuis ce matin, je dois être fièvreuse en plus ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Lun 27 Avr - 19:33

Taniet a écrit:
[rp]A Challiers, à l'entrée[/rp]

Tani attendait anxieuse devant la porte. Il lui sembla qu'il se passait une éternité. Quand d'un coup, une jeune femme se présentant sous le nom de Fanchon vint le retrouver et lui ouvrit la porte une fois que Tani eut expliqué les raisons de sa présence ici et les cris provenant de la chambre!!!

[rp]Challiers, chambre du couple[/rp]

Fanchon mena Tani à la chambre de Noe où elle trouva sa marraine alitée et palotte mais sensiblement heureuse de la voir vu le sourire que Noe afficha en la voyant. Elle alla lui faire un gros calin Mais se retrouva repousser en arrière... sous le coup d'une contraction. Le travail semblait avoir commencé.

Ma Noe!
Comme je m'en veux de n'avoir pu venir te voir avant. Sad
Je... Je me suis retrouvée plus occupée que prévu... Quelle piètre amie je fais, n'est-ce pas?

Elle regardait Noe l'air un peu triste, mais esquissa quand même un sourire vers son amie en lui attrapa la main.

Mais dis-moi, ma Noe? où en es-tu donc? Le travail a donc commencé!
Dis-moi tout. Peut-être pourrais-je t'aider.
J'ai mis au monde deux enfants et aidé à mettre au monde d'autres enfants aussi, même sans être sage-femme.

Comment sont tes contractions? arrives-tu à contrôler la douleur? As-tu perdu les eaux? depuis combien de temps as-tu des contractions?

Que de questions dans la bouche de Tani... Elle désirait vraiment aider Noe et la soulager du mieux qu'elle pouvait. Dans un premier temps, sa présence lui ferait certainement déjà du bien... Elle verrait au fur et à mesure pour la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Lun 27 Avr - 19:37

--Francine a écrit:
En chemin pour Challiers...

Laissez moué mourir dans l'fossé!

J'en peux pu d'cette carogne!


Le moins que l'on pouvait dire était que cette bonne vieille Francine n'aimait pas les voyages. Il fallait dire que dans toute sa vie, la bonne du Diacre n'avait pas beaucoup voyagé à cheval, préférant les charrettes à l'équin transport.

Y m'trimballe comme un ballot d'laine l'animal!

ET RIGOLEZ POINT DERRIERE!!!


Fabien et Parxc avaient du mal à se retenir, en effet ils avaient une belle vue sur le postérieur de Francine. Un coup marée haute, un coup marée basse. Les plis de ce dernier ondulaient au rythme des pas du cheval. Et je ne parle pas que des plis du tissu hein.

Francine, courage, nous sommes bientôt arrivés!
Regardez, nous voyons déjà les tours de Challiers...

En...tout petit bien sûr.


Et c'est ainsi que le cortège se rapprochait de minute en minute de là où bientôt les villageois du hameau entendraient des cris dignes des plus terrifiantes chimères...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Lun 27 Avr - 19:38

Noeline a écrit:
Challiers, une tornade est entrée dans la chambre

Citation :
Ma Noe!
Comme je m'en veux de n'avoir pu venir te voir avant.
Je... Je me suis retrouvée plus occupée que prévu... Quelle piètre amie je fais, n'est-ce pas?

Mais non Tani, je sais bien que tu ne peux pas être toujours pres de moi voyons, ne t'en fait pas, comment vas tu toi ?

Une grimace se dessina sur le visage ruisselant de Noeline.
Taniet s'en apperçu forcement et bombarda son amie de mille questions.

Citation :
Mais dis-moi, ma Noe? où en es-tu donc? Le travail a donc commencé!
Dis-moi tout. Peut-être pourrais-je t'aider.
J'ai mis au monde deux enfants et aidé à mettre au monde d'autres enfants aussi, même sans être sage-femme.

Comment sont tes contractions? arrives-tu à contrôler la douleur? As-tu perdu les eaux? depuis combien de temps as-tu des contractions?

Elle ne savait pas, que voulait elle savoir au juste, contrôler ? contrôler quoi ? la douleur ?
Mais comment pouvait elle penser qu'un tel chaos était contrôlable ?

Taniet !! pitiiiiiiééééé ! tout ce que je sais c'est que j'ai mal et que oui j'ai perdu les eaux et que depuis j'ai de plus en plus mal mais je ne contrôle plus grand chose à dire vrai, je voudrais que ça s'arrête et que Fab soit rentré avec Parcx et ... humphhhh !.

Ces doigts s'enfoncèrent dans la paume de Tani.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Lun 27 Avr - 19:39

Taniet a écrit:
[rp]Challiers, heure de faire durer le plus possible et de tenter de soulager...[/rp]

Une nouvelle contraction se fit sentir... Et Noe agrippa la main de Tani, y enfonçant ses ongles... Tani grimaça légèrement, mais n'en voulut rien faire voir à son amie. Mais elle avait fortement serré la main de sa filleule! Elle se reprit, et dit doucement à Noe:

Ma Noe, tu peux tenter de "contrôler" la douleur des contractions, en contrôlant ta respiration. Écoute-moi bien, lorsque tu sens une contraction arriver... Prend une profonde et lente inspiration et expire très très lentement... Tu dois sentir un mince filet d'air passer entre tes lèvres à peine entrouvertes. Concentre-toi là-dessus...

Noe avait écouté son amie... Et elle se concentrait sur sa respiration à chaque nouvelle contraction... Elle sembla un peu soulagée, ce qui fit grand plaisir à Tani. Pendant ce temps, elle avait regardé si les contractions étaient rapprochées. Il semblait que l'accouchement ne serait pas encore pour ce jour...

Ahh, Noe... Tes contractions ne sont pas assez rapprochées pour que l'accouchement soit imminent. Peut-être que Fab et Parc pourront arriver à temps!

Nous allons nous évertuer à faire en sorte qu'elles te soient plus supportables en les attendant. L'héritier ne peut pas venir au monde sans son père non loin quand même! 😉

Elle prit Noe dans ses bras pour lui faire un gros calin.

Allez, ma Noe... Tout va aller bien, j'en suis sûre. Tu vas mettre ton bébé au monde, un petit miracle... Et quand il arrivera, tu seras submergée de bonheur.

Tani parlait beaucoup pour occuper l'esprit de Noe... Pour qu'elle ne pense plus à ses douleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Lun 27 Avr - 19:40

Noeline a écrit:
Les conseils de Taniet firent des merveilles du moins quelques temps. Noeline se concentrait sur son souffle et le flot de paroles incessantes de sa filleule avaient au moins atteint un objectif, celui de la distraire.
Elle supportait mieux l’onde sournoise qui venait des profondeurs de son être et qui montait jusqu’à lui coller des sueurs et lui arracher des gémissements.

Cependant que le temps passait, les choses s’accélérèrent un peu, elle avait beau respirer comme Taniet lui avait appris, la douleur amplifiait et elle s’avait qu’elle n’allait pas tarder à mettre son enfant au monde.
Avec ou sans sage femme mais avec Taniet et Leontine.
Les naissances étaient une affaire de femmes depuis des lustres, l’acte était naturel, il fallait en finir et donner le jour à ce petit être qui voulait montrer le bout de son nez.

Le travail était en cours, les crispations de son corps se faisaient plus régulières, plus précises, elle n’avait jamais eut l’occasion d’assister une naissance mais avait suffisamment entendu raconter d’expériences pour s’en faire une idée. Les femmes aimaient donner des détails de leur calvaire.

De plus, à l’Institut de Médecine du BA, elle avait assisté à un cours sur les accouchements présenté par Korydwen sa désormais cousine par alliance. A l’époque, il n’était pas encore question d’héritier pour eux mais elle avait prêté attention juste au cas où …

Taniet … je ne sais pas si Parcx aura le temps d’arriver à temps, c’est trop difficile là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Lun 27 Avr - 19:41

Parcxino a écrit:
Parcx était secouée dans tous les sens, coincée entre Fanchon et Fabien. Il l'avait cueillie dès son retour de Murat, elle n'avait eu que le temps d'attraper sa besace d'accouchement. C'est donc au galop qu'ils arrivèrent jusqu'au domaine de Challiers.
Elle sauta rapidement à bas du cheval et suivi en courant le maitre des lieux jusqu'à la chambre de Noeline. C'est avec soulagement qu'elle vit Taniet à ses côtés.


Ayé, je suis là. Comment ça va ? Tu as déjà perdu les eaux ou pas ?

Parcx déjà s'affairait, plaçant son matériel à portée de mains, vérifiant que de l'eau chaude soit à disposition. A l'examen elle vit que le bébé était presque là, et présentant bien. le père ejecté hors de la chambre avant d'avoir eu le temps de dire quoi que ce soit, Parcx se concentra sur Noeline, qui recevait tous le réconfort nécessaire de la part de Taniet.
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Lun 27 Avr - 19:42

Noeline a écrit:
La porte s’ouvrit brusquement, laissant entrer Parcx et Fabien. La voix bougon de Francine résonnait encore dans les marches ce qui arracha malgré tout un sourire à Noeline.
Sacré Francine elle m’amusera toujours.

L’inquiétude se lisait sur le visage de son époux mais il eut juste le temps de lui caresser la joue que déjà la sage femme le poussa dehors. Il n’opposa aucune résistance, les accouchements étant exclusivement du domaine féminin.

Citation :
Ayé, je suis là. Comment ça va ? Tu as déjà perdu les eaux ou pas ?

Oui Parcx, il y a déjà plusieurs heures et depuis le rythme s’accélère. Je pense que tu arrives juste à temps cet enfant veut naitre et c’est maintenant…. Taniet m’a tenu compagnie et soulagée mais merci d’être venue si vite.

Un nouvel assaut montait cette fois ci plus vif, la Dame du lieu n’eut plus qu’une envie, celle d’en finir, elle sentait ce que son corps voulait. Le miracle de la vie allait avoir lieu.
Parcx prenait les choses en main, tout allait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Lun 27 Avr - 19:43

Parcxino a écrit:
Parcx sourit en voyant que Noeline avait encore de l'énergie pour rire des bougonnements de Francine. Mais elle resta concentrée, ce n'était pas le moment de diverger, il y avait du boulot.

Et bien c'est parfait, si tu es prête, le bébé l'est lui.

Parcx se mit en place et guida Noeline dans ses poussées, attentive à ne pas la faire trop travailler. Et poussée après poussée, le bébé avançait. Les cris de Noeline et la sueur qui la recouvrait montrait l'effort qu'elle produisait. Heureusement, c'est rapidement que le bébé se retrouva entre les mains de Parcx qui coupa le cordon. Les cris du bébé emplirent la chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Lun 27 Avr - 19:43

Noeline a écrit:
Alors que Taniet gardait sa main dans celle de sa marraine, Parcx annonça que l'enfant était prêt.

Prêt ? Non pas moi, pensa t'elle, j'ai trop mal ... Parcx attend, je ... ne peux pas ... je vais mourir je crois ....

Puis tout alla très vite, alors qu'elle broyait la main de Taniet qui lentement cherchait à glisser le livre de chevet de Noeline à la place, elle eut une contraction plus forte puis encore une autre, et encore et Parcx la guida lui disant ce qu'elle devait faire, respirer, attendre, pousser ... et recommencer et lentement le petit être apparu, arrachant un ultime cri à sa mère et poussant à son tour son premier braillement.

Noeline dans un dernier effort avait donné naissance à son enfant, cadeau miraculeux de la vie terrestre.
Epuisée mais heureuse, elle se laissa retomber sur la couche alors que Parcx, Taniet et Leontine s'affairaient déjà autour de la merveille des merveilles.

Elle eut encore la force de demander à Parcxino dans un souffle s'il s'agissait d'une petite fille ou d'un garçon puis s'effondra trop épuisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Lun 27 Avr - 19:44

Fabien74 a écrit:
Challiers, derrière la porte:

AAAAAAAAAAAAAAAAAAH

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH


OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINNNNNNNNNNNNNNNNNNN


Mon dieu mais ils égorgent un cochon ou quoi là-dedans! Fabien était en quelque sorte heureux d'avoir été mis à la porte, jamais il n'aurait pu assister à un tel spectacle... Il imaginait déjà les folles dépenses qu'il allait falloir faire pour remplacer les tapisseries. Mazette une histoire de femme oui, ça il leur laissait bien!
Doucement, quand le silence se fut installé, il poussa peu à peu la porte de chêne, juste assez pour apercevoir son épouse gisant sur le lit et le groupe des femmes en cercle autour d'un linge de coton. Tout courant il s'en vint au chevet de son épouse.


Mon amour... Comment vas-tu?
Je suis là, ne t'en fais pas tout va bien...


Après avoir compris qu'il ne tirerait rien de plus de Noeline qu'un léger:

Hmmm...

Il s'adressa à Parcx, Taniet et aux deux domestiques:

Mais... Où est mon héritier?

Fabien questionnait les femmes du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Lun 27 Avr - 21:25

Taniet a écrit:
Enfin Parc était arrivée! Tout était allé très vite, le bébé était prêt à sortir et Noe n'avait plus le choix, elle... Il allait lui falloir pousser. Tani vit sur le visage de sa marraine l'incertitude d'y arriver. Elle lui murmura:

Ne t'en fais pas... Les femmes font cela depuis des lustres... Tu y arriveras! :wink:

Elle lui fit un sourire et serra sa main dans la sienne... Quand d'un coup, sous le coup de la douleur qui reprit Noe, Cette dernière serrait un peu trop fort la main de Tani qui chercha donc à se défaire de cette poigne... Mais rien à faire... AAïïïïeeeeeuuuuhhhhhhhhhhhh!!!!! :?

Parc guidait Noe et petit à petit, le bébé arriva... la tête, les épaules... le reste du tronc, les jambes... Un vrai petit miracle que de pouvoir donner la vie! Smile Lorsque Parc prit le bébé, celui-ci se mit à crier... Signe que tout allait bien. Noe était vraiment épuisée et elle n'eut que le temps de demander si c'était un garçon ou une fille avant de sombrer dans un demi-sommeil...

Tani prit le bébé des mains de Parc qui devait encore finir de s'occuper de Noe... Elle allait le nettoyer et l'emmailloter comme il fallait avant de le présenter à son amie. Alors qu'elle finissait de l'habiller, Fab fit son entrée dans la chambre. Il se posta près de Noe, lui murmura quelques mots, puis s'adressa au groupe de femmes:


Fab a écrit:
Mais... Où est mon héritier?

Tani tourna la tête pour voir Fab... Elle lui fit un grand sourire, et lui dit:

Point d'impatience Fab, tu as attendu neuf mois, tu peux encore quelques secondes que je finisse de l'habiller! 😉

Elle se rapprocha du lit avec le bébé dans les bras... et elle le tendit à Fab qui ne se sentait sensiblement pas très à l'aise, mais le prit quand même tout contre lui. Elle ajouta...

Au fait... ce n'est pas un héritier mon p'tit Fab, mais une héritière que tu tiens là. Et elle est fort jolie déjà! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Lun 27 Avr - 21:29

Fabien74 a écrit:
Challiers, la chambre de torture:

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH

MAIS QU'EST-CE QUE C'EST?!?


Tout doux, c'est un bébé, ton bébé!

Le coeur battant à la chamade, Fabien remercia Taniet d'un grand sourire lorsqu'elle lui colla son héritière dans les... Son héritière? Son hé... Son hérit... SON HERITIERE?

NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON!

PAS CA!!!!!!!!!

PAS A MOI!!!!!!!!!!


Oh! C'est...une fille...tiens tiens...

Hum, elle est...mignonne...


NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON

PITIEEEEEEE


Elle est...toute euh, toute légère...
C'est une... c'est une fille quoi.

Une fille...

Ah, une fille.


BOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUHHH

NOOOOOOOOOOOOOON


Bon et bien...c'est une fille.

Une euh...une fille.


Puis, il tourna son regard vers les femmes qui se tenaient face à lui:

Mais...vous êtes sûres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Mar 28 Avr - 13:35

Taniet a écrit:
Tani regardait Fab... L'air curieux... Heureux... Mais pas totalement... Il resta d'ailleurs silencieux... Comme si... Comme s'il réfléchissait! Au bout de quelques instant, l'idée qu'il avait une fille finit par faire son bonhomme de chemin... ^^

Fabien74 a écrit:
Bon et bien...c'est une fille.

Une euh...une fille.


Puis, il tourna son regard vers les femmes qui se tenaient face à lui:

Mais...vous êtes sûres?

Tani éclata de rire en l'entendant poser sa question...

Et bien oui! J'en suis sûre! Pour l'avoir habillée, je peux te dire qu'il n'y a rien en trop! Ou alors, il manque quelque chose d'important à ton héritier!

Elle continuait de rire... et ne pouvait plus s'arrêter. Elle regardait le pauvre Fab médusé... Certainement un peu déçu que ce ne fut pas un fils... Mais qu'importe, il l'aimait déjà beaucoup et cela se voyait dans ses yeux...

Ne sois pas déçu, Fab... Tu verras, une fille, c'est bien! Il parait qu'elles sont plus proches de leur père! 😉

Elle esquissait toujours un petit sourire en coin... se remémorant la réaction de Fab! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Mar 28 Avr - 13:36

Parcxino a écrit:
Pendant que Tani s'occupait de l'enfant, Parcx s'occupait de terminer le travail avec Noeline, avant de l'installer plus confortablement dans des linges secs. Fabien finit par rentrer, l'air un peu paniqué, et puis déçu à l'annonce du sexe. Parcx rit à la mine déconfite de Fabien.

Félicitation Fabien et Noeline. Ce n'est peut-être pas un petit gars, mais à mon avis, vu le cri qu'elle nous a poussé, elle risque de vous en faire voir de toutes les couleurs. Moi je dit, vous en serez fiers de cette petite, très fiers.

Parcx commença à remballer tout son matériel, faisant une grosse boule de tout le linge souillé. Elle donna le tout à Francine dehors qui grommela de plus belle à la vue des lessives à faire. Parcx rit en se disant qu'elle n'avait pas finit d'en faire des lessives. Elle retourna avec les autres dans la chambre pour profiter de l'heureux évènement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeline
Maitresse des lieux
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   Mar 28 Avr - 17:46

Natafael a écrit:
Elle tournait, elle virait, elle arrachait des morceaux d’écorces du pauvre arbre qui se trouvait non loin à chaque fois qu’elle s’en approchait.

Elle repartait, puis revenait, les cents pas, oui, les cents pas, c’est ce qu’elle faisait depuis des heures dans le jardin du domaine de Challiers.

Nata aurait aimé être près de sa filleule, mais Tani se trouvait auprès d’elle déjà, et ce n’était vraiment pas le moment d’être à plusieurs au chevet de Noéline.
Sa filleule était entre de bonnes mains, Tani et Parcx allaient se débrouiller à merveille.

Nata se souvenait du jour de la naissance de sa filleule Rosalie. Rem lui avait pratiquement broyé la main, elle sourit en pensant que la pauvre Tani allait surement subir le même sort.

Elle touranit, elle virait, encore et encore, comme chaque minute était longue. Pfff

Puis…des cris ! Nata stoppa net et tendit l’oreille.
Sont ce les cris de la mère ou du bébé ?
Elle approcha un peu, encore un peu et oui, il n’y avait plus de doute, c’était bien les cris du bébé.

Ahhhhhh ! le voilà enfin, il en a mis du temps, il sait déjà se faire désirer le p’tit bout.
Elle pouvait y aller maintenant! Nata frappa à la porte et entra.
Toc, toc, je peux entrer, c’est Nataaaaa ?
Tout en allant vers la chambre, elle entendit des NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON
PITIEEEEEEE
et des BOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUHHH
NOOOOOOOOOOOOOON

Mais qu’est ce qu’il se passe donc là bas ?

Arrivée devant la chambre, elle toqua à nouveau et poussa doucement la porte qui était entrouverte.

Bonnnnjourrrrr !
Tout va bien ? J’ai entendu les cris du bébé, il est arrivé ! hein, il est bien là !
Cela fait des heures que j’attends dehors !


Nata s’approcha de Parcx et Tani et leur fit une bise, puis regarda Noéline.
Bonjour ma belle ! Ca a été ? Pas trop difficile ?

Puis regardant Fabien
Ca va Fab, t’es tout blanc ? C'est toi qui criait aussi?
Alors tu me montre cette merveille ? Fille ou garçon ? Allez dites-moiiii ?
En tous cas, Félicitations à vous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Challiers, à l'Aube d'une vie ( naissance de Albine )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une aube funeste ...
» La milice, et l'Aube Ecarlate.
» Zelda Majora's Mask - L'aube du 4EM JOUR !
» La lumière de l'aube
» 25 et 26 avril bfg/netepic a bucheres ( aube)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castel de Challiers :: Rez de chaussée :: Les RP de Fabien et Noeline-
Sauter vers: